5 organisations aidant la communauté des sourds en Ouganda

Sourd en OugandaLe Constitution de l’Ouganda affirme le droit égal au respect et à la dignité pour tous les citoyens handicapés. En 1995, dans le cadre de ce droit, le gouvernement reconnu la langue des signes ougandaise (USL) comme langue officielle. Cependant, les quelque 1,29 million de personnes sourdes en Ouganda sont toujours confrontées à des défis importants, notamment aux abus et à la discrimination.

La plupart des enfants sourds du pays ne terminent pas leurs études primaires en raison d’un manque d’accès et de financement, ce qui conduit à un manque de possibilités d’emploi. Ces facteurs créent un cycle de pauvreté au sein de la communauté sourde en Ouganda, que les organisations présentées dans cet article cherchent à résoudre.

Lien pour les sourds en Ouganda

Fondée en 2007 et basée à Kampala, Lien pour les sourds en Ouganda aide la communauté sourde en promouvant les droits des citoyens sourds, en fournissant une éducation aux sourds et en enseignant des compétences en matière de développement commercial aux Ougandais sourds. Dans le cadre de ces programmes globaux, Deaf Link Uganda propose des ateliers de langue des signes, promeut l’alphabétisation et la lecture chez les enfants sourds et propose une formation en conception graphique et en compétences industrielles.

L’organisation se concentre principalement sur les communautés rurales, où les stigmates sociaux liés à la surdité limitent plus sévèrement les opportunités sociales et économiques. En collaboration avec l’Association nationale ougandaise des sourds, Deaf Link Uganda co-organise la Semaine internationale de sensibilisation aux Sourds chaque septembre. Il encourage les activités de sensibilisation pour éduquer les Ougandais entendants sur les causes de la surdité et l’existence de l’USL en tant que langue minoritaire, ainsi que pour promouvoir la mise en réseau entre les communautés sourdes et entendantes.

Alliance des signes sourds

Également basé à Kampala, et fclôturé en 2016, Alliance des signes sourds était initialement la Deaf Children and Youth Alliance, mais l’organisation a élargi sa portée en reconnaissant la nécessité d’un soutien continu aux personnes sourdes de tous âges. Deaf Sign Alliance vise à transformer la société ougandaise en une société offrant équité et respect aux personnes sourdes.

Il promeut l’USL à travers une formation communautaire, s’engage dans la défense des droits humains des Ougandais sourds, crée des réseaux à travers le pays pour garantir que les groupes d’intervention d’urgence tiennent compte des besoins des sourds, finance les coûts de l’éducation des enfants sourds dans les écoles entendantes, aide les personnes sourdes à développer des compétences professionnelles. et établit des relations entre les entreprises de la communauté entendante et les adultes sourds. Dans le cadre de ce travail, Deaf Sign Alliance a également des partenariats avec des acteurs locaux et internationaux.

SignHealth Ouganda

SignHealth Ouganda a été fondée en 2009 et est basée à Kampala. L’ONG se consacre à la création d’équité grâce à des services et un plaidoyer durables. Soutenu par SignHealth International, il aide la communauté des sourds en Ouganda en améliorant l’éducation des sourds à l’échelle nationale, en fournissant des soins de santé accessibles aux sourds ougandais et en favorisant la sensibilisation communautaire. Les programmes spécifiques comprennent l’éducation et le dépistage du VIH/SIDA, des conseils en matière de santé mentale et des activités parascolaires pour les enfants sourds, comme le sport et le théâtre.

SignHealth Uganda travaille également avec des familles d’enfants sourds et des enseignants d’écoles ordinaires, les formant à l’USL et aux droits protégés des enfants sourds. Grâce à son programme de sensibilisation communautaire, SignHealth Uganda a créé des clubs et des opportunités de réseautage pour les jeunes sourds. Au total, il a mis en œuvre 15 programmes et touché plus de 5 000 Ougandais.

Initiative des Sourds de Boanerges

Fondée en 2003 et basée à Semuto, Initiative des Sourds de Boanerges est une organisation ministérielle chrétienne dédiée à l’éducation des jeunes Ougandais sourds et à la promotion de leur confiance en eux. Dans un effort pour lutter contre la stigmatisation sociale selon laquelle les enfants sourds constituent un fardeau, le groupe fournit aux étudiants un lit, des vêtements, des chaussures, de la nourriture et des fournitures scolaires. Ils proposent également des cours USL gratuits à la communauté pour combler les écarts sociaux et encourager le réseautage entre les enfants sourds et entendants.

L’école gérée par Boanerges Deaf Initiative permet aux étudiants sourds d’obtenir les mêmes diplômes universitaires que leurs pairs entendants, y compris en passant les mêmes examens nationaux. En plus de la collecte de fonds privée, le groupe encourage l’alphabétisation des étudiants sourds à travers un programme de correspondance international.

Sauvetage de filles sourdes

Depuis 2015, Sauvetage de filles sourdes a aidé des filles sourdes à sortir de la pauvreté et de l’analphabétisme. Basée dans le district de Wakiso, l’organisation mène des recherches au niveau local sur les statistiques sur les filles sourdes ougandaises afin de soutenir les efforts de plaidoyer. Il sensibilise le public à la vulnérabilité de cette population minoritaire à travers des cours d’USL, des programmes de sensibilisation auprès des fonctionnaires et des agents de santé, un plaidoyer dans les secteurs juridiques et la formation des enseignants des écoles publiques.

Deaf Girls Rescue offre une éducation, y compris des informations sur la reproduction sexuelle, aux filles sourdes dans l’espoir de créer des opportunités économiques pour elles. Dans le cadre d’un projet antérieur, Deaf Girls Rescue a formé 20 femmes et filles sourdes à la production de poulets, leur permettant ainsi d’acquérir une indépendance financière et de réduire les obstacles à la sécurité.

Regarder vers l’avant

Alors que la communauté sourde d’Ouganda est encore confrontée à d’importantes difficultés pour obtenir une véritable équité, ces cinq organisations ont fait d’énormes progrès pour amener la communauté dans cette direction et sensibiliser à la valeur des citoyens sourds dans la société. Grâce à leurs efforts, les Ougandais sourds ont accru leur accès à l’éducation, aux opportunités économiques, aux soins de santé accessibles et bien plus encore.

– Natalie Coyne

*