Comment l'énergie éolienne au Nicaragua réduit la pauvreté

Comment l'énergie éolienne au Nicaragua réduit la pauvretéAu cœur de l’Amérique centrale, le Nicaragua fait des vagues dans le domaine de l’énergie durable. Au milieu de défis économiques et d’un passé de pauvreté, le pays fait des progrès significatifs vers un avenir meilleur en exploitant une ressource vaste et souvent sous-utilisée : l’énergie éolienne. L'avènement de l'énergie éolienne au Nicaragua, grâce à des initiatives révolutionnaires visant à exploiter l'énergie éolienne, répond non seulement à ses besoins énergétiques, mais catalyse également la réduction de la pauvreté.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), près de 25 % de la population du Nicaragua vit dans la pauvreté, ce qui en fait l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine. En outre, près de 65 % de la population travaille dans l’agriculture – une industrie peu fiable car le pays est sujet aux catastrophes naturelles telles que les ouragans et les sécheresses.

Malheureusement, en 2022, le Nicaragua a été frappé par l'ouragan Julia, qui a fait grimper la pauvreté dans les zones vulnérables jusqu'à 40 %. Les conditions météorologiques dangereuses et le manque d’emplois en dehors de l’agriculture signifient qu’une grande partie de la population court un risque élevé de pauvreté.

Le potentiel de l’énergie éolienne

Grâce à sa situation géographique stratégique, le Nicaragua dispose d’impressionnantes ressources éoliennes, notamment le long de sa côte Pacifique. Selon EV Wind, le pays a une vitesse moyenne du vent de 9 mètres par seconde, ce qui en fait un excellent endroit pour l'exploitation éolienne. En fait, les parcs éoliens sont devenus des contributeurs essentiels au réseau énergétique national : deux parcs, Amayo et Eolo, tous deux situés dans la région de Rivas, contribuent massivement à l'approvisionnement énergétique du pays.

Selon les données de Power Technology, les fermes compensent collectivement près de 300 000 tonnes d'émissions de dioxyde de carbone par an, contribuant ainsi à l'objectif du pays de produire 91 % de son énergie à partir de sources renouvelables d'ici 2027. Le Groupe de la Banque mondiale a rapporté que le parc éolien d'Eolo produit à lui seul 7 % de la demande énergétique annuelle du Nicaragua. En créant de l'énergie localement, les fermes contribuent à réduire les coûts marginaux moyens de production, réduisant ainsi le coût énergétique pour la population.

Création d'emplois et croissance économique

L'un des impacts immédiats de l'investissement dans l'énergie éolienne au Nicaragua est la création d'opportunités d'emploi. La Banque fédérale de réserve de Saint-Louis a indiqué que depuis 2008, le taux d'emploi est passé de 59 % à 62 % en 2022.

Le pays a connu un taux plus élevé de 63 % en 2017 et est tombé à 60,5 % pendant la pandémie de COVID-19. La construction, l'exploitation et la maintenance de parcs éoliens ont généré des emplois à différents niveaux de compétences, fournissant ainsi des revenus aux communautés locales.

Selon Wind Power International, la construction du parc éolien d'Eolo a généré environ 400 emplois, ainsi que 40 postes à temps plein chargés de superviser les opérations en cours. À mesure que ces projets se développent, la demande de main-d'œuvre qualifiée augmente également, ce qui stimule encore davantage l'économie du Nicaragua et offre à beaucoup une voie pour sortir de la pauvreté.

Accès à une énergie propre

L’un des défis majeurs auxquels sont confrontées les communautés pauvres est le manque d’accès à une énergie fiable et abordable. L’accent mis sur l’énergie éolienne au Nicaragua joue un rôle crucial pour surmonter cet obstacle. La Société nationale de transport d'électricité (ENATREL) a publié des données indiquant qu'en 2022, près de 71 % de l'énergie du Nicaragua provenait de sources renouvelables, notamment l'énergie éolienne, l'hydroélectricité et l'énergie géothermique.

De plus, en diversifiant son mix énergétique, le pays garantit non seulement un approvisionnement électrique plus stable et plus résilient, mais s’efforce également de rendre l’électricité plus accessible aux zones reculées et mal desservies. L'intégration de l'énergie éolienne dans le réseau énergétique du Nicaragua a contribué à réduire le coût de l'électricité, la rendant plus abordable pour les ménages et les entreprises.

Cependant, CEIC Data a rapporté qu'en 2008, le prix de l'énergie domestique au Nicaragua était à un niveau record de 0,300 $ par kWh et a connu un niveau record de 0,220 $ en 2021. Ces données sont directement en corrélation avec l'installation de projets de parcs éoliens dans le pays, prouvant sa contribution à rendre l’électricité plus accessible. Cela stimule à son tour les activités économiques, créant un cycle de croissance positif qui a un impact direct sur la réduction de la pauvreté.

Collaboration internationale et investissement

Le parcours du Nicaragua vers l'énergie éolienne a attiré l'attention et le soutien de la communauté internationale. Les collaborations avec des investisseurs étrangers, des ONG et des agences de développement ont facilité le financement et la mise en œuvre de projets éoliens ambitieux.

Par exemple, le Fonds OPEP pour le développement international a rapporté en 2020 qu'il avait fourni 25 millions de dollars pour les phases I et II du processus d'électrification rurale de la côte caraïbe. Le projet vise à fournir une électricité fiable à plus de 300 000 personnes dans les zones reculées du Nicaragua.

En outre, ce soutien apporte non seulement les fonds nécessaires, mais contribue également au transfert de connaissances et à l'échange de technologies, renforçant ainsi les capacités du Nicaragua en matière de développement énergétique durable. Les mesures audacieuses prises par le Nicaragua pour exploiter l'énergie éolienne transforment le paysage énergétique du pays et, plus important encore, la vie de sa population.

En outre, l’engagement en faveur du développement durable, de la création d’emplois et de l’autonomisation des communautés illustre le potentiel des énergies renouvelables en tant que catalyseur de réduction de la pauvreté. Alors que le vent du changement continue de souffler, le Nicaragua constitue un brillant exemple de la manière dont les investissements stratégiques dans les énergies propres peuvent créer un avenir plus équitable et plus prospère pour une nation aux prises avec les défis de la pauvreté.

-Lauren McKenna

*