Le programme SEED de Grenade

Le programme SEEDLa Grenade, classée parmi les économies à revenu faible ou intermédiaire, est confrontée à un taux de pauvreté supérieur à 37 %, dont 15 % sont considérés comme vulnérables à une pauvreté accrue à la suite de catastrophes naturelles.

En 2019, sous l’égide de la Banque mondiale, le gouvernement de Grenade a fusionné trois programmes de transferts monétaires en une initiative unifiée appelée « Soutien à l’éducation, à l’autonomisation et au développement (SEED) ». Cette consolidation, comprenant le programme d’assistance publique, les fonds nécessaires et le programme d’allocation de transport scolaire, visait à rationaliser les efforts d’assistance.

Dans le cadre du programme SEED, le ministère du Développement social procède à des examens annuels pour évaluer les besoins fiscaux et aide progressivement les ménages les plus nécessiteux. Cette stratégie vise à la fois la réduction de la pauvreté à court et à long terme en améliorant les transferts monétaires aux familles pauvres, en améliorant les résultats scolaires des écoliers et en renforçant les soins de santé au sein des ménages.

Résultats du programme SEED à Grenade : Élever des vies

Pour évaluer le succès du programme SEED à la Grenade, quatre résultats clés ont été établis dans un cadre de consolidation. Ces résultats incluent le nombre de ménages issus des couches les plus pauvres bénéficiant du programme, le pourcentage de transferts du programme atteignant ces ménages, les taux de fréquentation scolaire et le pourcentage de ménages bénéficiant de services de soins de santé préventifs.

L’aide fournie aux ménages a été progressivement améliorée, s’adaptant à l’évolution des besoins des pauvres. De la même manière, les critères de transferts monétaires ont été méticuleusement déterminés sur la base de caractéristiques spécifiques telles que l’âge, l’état civil, la situation professionnelle et le niveau d’éducation. En 2017, l’allocation par ménage était de 300 EC$ par mois, et en 2018, une augmentation de 30 % de l’aide a été mise en œuvre pour contrer la hausse des prix des matières premières et du coût de la vie. L’évaluation d’impact a révélé une réduction de la pauvreté de plus de 2 %.

Éducation et soutien aux étudiants

Reconnaissant le rôle crucial de l’éducation dans la réduction de la pauvreté et la réalisation de l’objectif de développement durable 4 (Éducation inclusive et équitable pour tous), le gouvernement de Grenade (GoG) s’est concentré sur le soutien aux étudiants face aux défis de la pandémie de COVID-19.

Au cours de l’année scolaire 2017/2018, les inscriptions dans les écoles primaires et secondaires ont dépassé 22 000 élèves. Le programme SEED a joué un rôle essentiel en aidant près de 17 000 étudiants. Cependant, le début de la pandémie a entraîné la fermeture obligatoire des écoles, affectant plus de 24 000 élèves qui n’ont pas eu accès aux cours en ligne pendant une période initiale de neuf mois. En janvier 2021, les écoles ont progressivement repris les cours en présentiel, adoptant un format de programme mixte.

Tout au long des fermetures, les étudiants ont reçu le soutien du programme SEED, répondant à des besoins essentiels tels que la nourriture et le transport. Face aux défis liés à la fourniture d’une éducation en ligne aux personnes défavorisées, le gouvernement explore activement des solutions, notamment la distribution d’appareils mobiles pour faciliter un soutien supplémentaire et améliorer l’accès des étudiants à l’éducation. Cela démontre l’engagement à surmonter les obstacles et à garantir l’équité en matière d’éducation en ces temps sans précédent.

Réponse du gouvernement au COVID-19 à la Grenade

En réponse aux défis posés par la pandémie de COVID-19, le gouvernement de Grenade a mis en œuvre des ajustements budgétaires stratégiques en mettant l’accent sur les initiatives de protection sociale. L’objectif était d’atténuer les impacts négatifs sur la population. Les dépenses de santé ont été consacrées à la réalisation des objectifs de vaccination en 2021, contribuant ainsi à la réponse globale à la pandémie.

Une initiative remarquable a été l’expansion du programme SEED en 2021, qui représente environ 5,3 millions de dollars EC sur un plan de relance plus important de 36 millions de dollars EC. Cette expansion visait à étendre le soutien aux personnes qui n’avaient pas reçu auparavant de prestations SEED, en répondant aux problèmes de perte de revenus, de chômage et de soins de santé résultant de la pandémie.

L’engagement du gouvernement à faire face aux retombées socio-économiques du COVID-19 est évident dans l’augmentation des transferts monétaires en 2022, les ménages bénéficiant d’une augmentation de près de 50 % de leur aide. Cette augmentation de l’aide financière a joué un rôle crucial dans l’atténuation des conséquences négatives de la pandémie actuelle.

Ces mesures soulignent l’approche proactive du gouvernement visant à fournir un soutien concret à ses citoyens pendant la période post-COVID. La combinaison de transferts monétaires accrus et d’initiatives ciblées reflète un engagement à renforcer la protection sociale et à favoriser la résilience face à des défis sans précédent.

Recertifications et mises à niveau du programme SEED

En avril 2023, le programme de transferts monétaires conditionnels à la Grenade, conçu pour les ménages les plus pauvres et les plus vulnérables, avait atteint 7 373 bénéficiaires. Cela représente une augmentation de 4 % depuis juin 2022. Le gouvernement, reconnaissant les incohérences et les mauvaises pratiques dans la détermination des bénéficiaires, a entrepris un effort de deux ans pour recertifier le programme. En juin 2023, les ajustements ont conduit à la suppression de certains bénéficiaires et à l’ajout de 200 personnes supplémentaires, portant le nombre total de bénéficiaires légitimes à 7 575.

Pour relever les défis décrits dans la stratégie de résilience aux catastrophes de mars 2022, l’infrastructure informatique du programme SEED fera l’objet d’une mise à niveau. Cette amélioration facilitera la mise à l’échelle du programme sur la base de géoréférences, garantissant qu’un soutien direct parvienne rapidement à la population vulnérable après une catastrophe naturelle.

L’avenir du SEED à la Grenade

L’objectif du programme SEED est d’aider les plus pauvres et les plus vulnérables par le biais d’une aide en espèces, de soins de santé et d’un soutien à l’éducation. Des améliorations dans la détermination de l’éligibilité, des mises à jour régulières des données du recensement et des enquêtes sur la population active et l’adoption de paiements sans numéraire pourraient améliorer l’efficacité du programme. En outre, des examens périodiques de l’adoption du cadre et des résultats pourraient garantir un meilleur accès aux ressources pour les personnes non desservies et mal desservies, conformément aux objectifs de développement durable de la Grenade à l’horizon 2030.

– Sudha Krishnaswami

*