Les agents de santé du Bangladesh redonnent la vue à 2 millions d'adultes

Les agents de santé du Bangladesh redonnent la vue à 2 millions d'adultesLes agents de santé du Bangladesh ont joué un rôle central dans l'amélioration du bien-être des communautés. Les agents de santé communautaire (ASC) ont rétabli une vision claire pour 2 millions d'adultes en moins de deux décennies. Depuis 2006, l'entreprise sociale VisionSpring, en collaboration avec BRAC Bangladesh, a formé 32 000 bénévoles. Ces personnes formées apportent le diagnostic primaire de la presbytie, une cause fréquente d'hypermétropie chez les adultes, dans les communautés éloignées.

La presbytie est une erreur de vision réfractive liée à l’âge qui rend difficile la mise au point sur des sujets plus proches et affecte les sources de revenus. À l'heure actuelle, 1,8 milliard de personnes sur la planète sont touchées par l'épidémie. On estime que 826 millions de personnes sont proches d’une déficience visuelle en raison du manque d’accès à une correction de la vue abordable.

Presbytie au Bangladesh

Au Bangladesh, un adulte sur deux perd ses moyens de subsistance à cause de la presbytie, mais des lunettes appropriées peuvent atténuer considérablement cet impact. BRAC et VisionSpring ont intensifié leurs efforts pour effectuer des tests de vision et distribuer des lunettes dans 61 des 64 districts du Bangladesh dans le cadre de l'initiative Reading Glasses for Improvement Livelihoods (RGIL).

Ce programme a doté les bénévoles des compétences nécessaires pour évaluer les déficiences visuelles dans les communautés éloignées, fournir des lunettes de lecture abordables et orienter vers des ophtalmologistes et des optométristes des soins oculaires avancés. Ces bénévoles reçoivent une rémunération en fonction du nombre de lunettes qu'ils distribuent.

Le rôle des agents de santé du Bangladesh

De plus, les agents de santé communautaires sont au cœur des soins de santé primaires dans les zones rurales du Bangladesh, contribuant à la planification familiale, à l'hygiène des adolescents, aux vaccinations et aux soins prénatals et prénatals sûrs. L'acceptation des agents de santé au sein des communautés favorise la participation au programme. Des visites régulières créent une boucle de rétroaction qui permet des ajustements opportuns et une efficacité durable.

Morseda Chowdhury, directeur du programme BRAC Health Nutrition and Population, salue la contribution des volontaires communautaires à cette réalisation. Il déclare, « Il s’agit d’un exemple parfait d’intervention de santé publique efficace et évolutive dans un contexte à faibles ressources. Un ASC multitâche peut être utilisé pour résoudre un problème tenace qui entrave la qualité de vie et réduit la productivité et donc le potentiel économique d'un pays.

Correction de la vision dans la lutte contre la pauvreté

La déficience visuelle affecte de manière disproportionnée les économies les plus pauvres. En Europe, seulement 4 % de la population souffre de presbytie, mais dans les pays à faible revenu, jusqu'à 94 % souffrent d'une mauvaise vision. Des études indiquent que la presbytie diminue la qualité de vie des individus de 22 %. Les adultes hypermétropes sont confrontés à des difficultés dans l’exécution des tâches quotidiennes, du vannage des céréales à la cuisson des aliments en passant par le maintien de l’hygiène.

Une enquête du Forum économique mondial a révélé que la déficience de la vision de près affectait les revenus de 23 % des employés de bureau au Bangladesh. L'étude a également révélé que les travailleurs rwandais malvoyants étaient licenciés trois fois plus rapidement que leurs homologues. En outre, des recherches menées en 2011 ont indiqué qu'une correction insuffisante de la vue parmi la population active mondiale de moins de 50 ans contribuait à une perte de productivité annuelle de 11 milliards de dollars.

Un essai contrôlé randomisé réalisé par VisionSpring, Orbis et l'Université Queen's de Belfast a observé une augmentation de 21,7 % de la productivité chez les cueilleurs de thé presbytes en Inde utilisant des verres correcteurs. Le succès du programme Reading Glasses for Improvement Livelihoods (RGIL) au Bangladesh a ouvert la voie aux pays à revenu faible et intermédiaire pour promouvoir la distribution de lunettes de lecture. Cette solution négligée mais abordable contribue à restaurer l’emploi et à réduire la pauvreté dans les pays du Sud.

–Soham Mitra

*