Pauvreté et inégalités de genre en Inde

Inégalités de genre en Inde
Selon l’UNICEF, l’Inde est l’un des économies qui connaissent le développement le plus rapide au monde. Cependant, la pauvreté et les inégalités entre les sexes en Inde restent profondément ancrées. Malgré les voix des femmes du monde entier dans divers domaines professionnels, les femmes et les filles en Inde sont toujours confrontées à des restrictions de leurs droits, en raison de croyances profondément enracinées quant à leur valeur et leur pouvoir inférieurs.

Disparité entre les sexes dans la main-d’œuvre indienne

Selon les résultats de l’Enquête nationale et sur la santé familiale, le taux de participation des femmes à la population active en Inde s’élève à 25 %, tandis que celui des hommes est de 57,5 ​​%. Cet écart n’est pas surprenant mais profondément préoccupant. L’Inde est connue depuis longtemps pour son faible taux de participation des femmes au marché du travail. En revanche, des pays comme le Népal (79 %) et le Bhoutan (52 %) ont des taux de participation féminine au marché du travail bien plus élevés que l’Inde.

Le rapport sur les inégalités d’Oxfam Inde intitulé « Sur le dos des femmes» souligne comment le travail de soins non rémunéré conduit finalement à une pauvreté en termes de revenus et de temps pour les femmes, ayant un impact sur leur santé, leur situation financière et leur bien-être émotionnel et limitant leurs aspirations professionnelles.

Le rapport 2022 d’Oxfam Inde sur la discrimination en Inde met en lumière l’accès au marché du travail. Le rapport révèle que le marché du travail reflète les réalités du pays avec un écart entre les sexes en matière d’emploi et de salaires et des attitudes discriminatoires à l’égard des femmes. Bien que la discrimination ait diminué au cours des 15 dernières années, d’importants préjugés sexistes persistent sur le marché du travail, ce qui entretient la pauvreté et les inégalités entre les sexes en Inde.

Il suggère que les différences de capacités et de qualifications telles que le niveau d’éducation, l’expérience professionnelle, la possession d’actifs, la possession de terres et l’éducation des parents sont insuffisantes pour expliquer les disparités entre les sexes en matière d’emploi et de salaires. Il souligne que la discrimination fondée sur le sexe joue un rôle dans la perpétuation de ces inégalités, représentant 98 % de l’écart d’emploi entre les hommes et les femmes dans les régions. De plus, on peut attribuer 67 % de l’écart salarial à la discrimination fondée sur le sexe.

Cette discrimination est souvent motivée par les attitudes des employeurs à l’égard des genres et par leurs politiques qui négligent l’équité entre les sexes. Les employeurs favorisent parfois intentionnellement les hommes par rapport aux femmes, quelles que soient leurs qualifications, tout en revendiquant des pratiques justes et impartiales, ce qui entraîne des conséquences néfastes en matière de pauvreté et d’inégalité entre les sexes en Inde.

Initiatives de l’UNICEF pour l’égalité des sexes

L’UNICEF Inde a créé son Programme pays 2018-2022 pour relever les défis auxquels les enfants indiens sont confrontés en raison des disparités entre les sexes. Chaque résultat du programme met l’accent sur l’importance de l’égalité des sexes, qui se reflète explicitement dans les objectifs du programme, l’allocation budgétaire et les résultats attendus, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté et des inégalités entre les sexes en Inde. Les objectifs de l’UNICEF Inde comprennent :

  • Santé: Réduire le taux de mortalité élevé chez les filles de moins de cinq ans et promouvoir un comportement de recours aux soins de santé pour les filles et les garçons. Par exemple, les travailleurs de première ligne encouragent activement les familles à rechercher des soins pour les petites filles malades.
  • Nutrition: Améliorer la condition des femmes et des filles en promouvant des pratiques alimentaires équitables. Une approche consiste à donner aux coopératives de femmes les moyens d’élaborer et de mettre en œuvre leurs plans de nutrition au sein de leurs communautés.
  • Éducation: Fournir un soutien en matière de genre pour garantir que les filles et les garçons non scolarisés aient accès à l’éducation et favoriser des programmes et des méthodes d’enseignement qui favorisent l’égalité des sexes. Cela comprend la mise en œuvre de stratégies visant à identifier les enfants non scolarisés et la révision des manuels scolaires afin qu’ils ne perpétuent plus les stéréotypes de genre néfastes.
  • Protection de l’enfance: Mettre fin aux mariages d’enfants en aidant les conseils de village à éliminer le mariage des enfants en organisant des clubs pour filles et garçons qui enseignent aux filles des activités non traditionnelles comme le sport, la photographie et le journalisme.
  • WASH (eau, assainissement et hygiène) : Améliorer l’accès des filles à la gestion de l’hygiène menstruelle, notamment en fournissant des toilettes équipées dans les écoles.
  • La politique sociale: Aider les gouvernements des États à créer des programmes de transferts monétaires adaptés aux besoins de genre et à promouvoir le leadership des femmes dans la gouvernance. Par exemple, la mise en œuvre d’un programme de transferts monétaires au Bengale occidental pour soutenir l’éducation des filles.
  • Réduction des risques de catastrophe : Encourager une meilleure collecte de données sur le genre pour les efforts de réduction des risques de catastrophe et accroître l’implication des femmes et des filles dans des rôles de leadership en promouvant une plus grande participation et un plus grand leadership des femmes.

Donner à tous les moyens de réaliser le véritable progrès de l’Inde

Selon l’UNICEF Inde, de nombreuses femmes indiennes sont devenues des leaders et de ferventes défenseures des industries du monde entier. Il est toutefois regrettable que la plupart des femmes et des filles en Inde ne puissent pas exercer leurs droits en raison de croyances patriarcales enracinées, de normes sociétales, de valeurs traditionnelles et d’obstacles structurels. L’Inde ne peut parvenir à un développement complet que lorsque les filles et les garçons reçoivent un soutien pour réaliser leurs capacités.

– Aysu Usubova

*